Données en temps réel

Suivez en temps réel l'indice AQI (Air Quality Index) élaboré à partir des données transmises chaque heure par les stations de mesure.

Source World Air Quality Index.

IndicatorLa carte est en cours de chargement. Merci de patienter.
IQANiveau de pollution de l'airImpact sur la santé
0 - 50BonLa qualité de l'air est jugée satisfaisante, et la pollution de l'air pose peu ou pas de risque.
51 -100ModéréLa qualité de l'air est acceptable; cependant, pour certains polluants, il peut y avoir un problème de santé modéré pour un petit nombre de personnes qui sont particulièrement sensibles à la pollution de l'air.
101-150Mauvais pour les groupes sensiblesLes personnes sensibles à la pollution de l'air peuvent ressentir des effets sur la santé. Le reste de la population n'est pas susceptible d'être affecté.
151-200MauvaisTout le monde peut commencer à ressentir des effets sur la santé; les membres des groupes sensibles peuvent ressentir des effets plus graves.
201-300Très mauvaisAvertissements de santé de conditions d'urgence. Toute la population est susceptible d'être affectée.
300+DangereuxAlerte de santé: tout le monde peut ressentir des effets de santé plus graves.

Source: AQICN.org

Cette page affiche les indices AQI « en temps réel » calculés chaque heure pour les différentes stations de mesure. (Les widgets affichés sous la carte permettent d’afficher le détail des polluants pris en compte par les différentes stations > cliquer dessus vous dirige vers la page Waqi correspondante).

Les stations de la vallée de l’Arve sont affublées de petits « i » qui contiennent des informations pratiques sur les stations, ainsi que des liens correspondants vers les pages Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et Waqi

Des indications trafic sont aussi représentées qui, du vert au rouge, colorent les réseaux routiers en fonction de la fluidité ou de la congestion du trafic (mesures Google obtenues à partir des données de positionnement des Smartphones et de leurs vitesses de déplacement).

[NB] : cette carte vous permet aussi de « voyager » et de vous faire une idée des niveaux de pollution environnants…

PRECAUTIONS

Le « Air Quality Index » (AQI) est l’indice de la qualité de l'air développé par l’agence de protection de l’environnement des États-Unis. S’il traite bien les mêmes données enregistrées par les mêmes stations de mesure, son fonctionnement est cependant différent et réclame donc quelques précautions d’usage.

Ainsi l’échelle de correspondance entre les valeurs de l’indice et les niveaux de concentration dans l’air des polluants est-elle différente.

Voici l'échelle pour les PM2.5 et PM10


Si vous voulez connaitre les valeurs réelles de concentration d’un polluant dans l’air, nous vous invitons à convertir les données en utilisant le « AQI Calculator » et/ou à vous reporter directement aux valeurs horaires « brutes » diffusées sur la page d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (cliquer sur une station pour afficher les 24 dernières mesures horaires). Attention: parce que l'AQI est issu d'un modèle mathématique, les valeurs de concentration que donne le AQI Calculator sont différentes de celles diffusées sur Air Rhone-Alpes.

ATTENTION !

Des couleurs différentes ne signifient pas forcément un niveau de pollution différent ! Cela dépend en effet des polluants qui sont (ou non) mesurés à chaque station. Par exemple, la station située à Sallanches ne mesure pas l’ozone, si bien qu’au printemps et en été, l’indice de la station pourra rester « vert » malgré une importante pollution à l’ozone (et dont seules les stations qui mesurent l’ozone pourront rendre compte).

Enfin et en particulier, l’AQI prend en compte (au contraire de l’indice français) les PM2.5 (auxquelles il réagit d’ailleurs fortement), si bien que les stations où sont mesurées les PM2.5 (Passy et Annemasse pour la vallée de l’Arve) apparaissent souvent « plus polluées » que les autres. Là encore, les couleurs peuvent nous abuser : à des niveaux de pollution particulaire comparables en effet, la station de Passy pourra facilement virer au « orange » tandis que celle de Chamonix restera au « vert » – et cela non pas à cause d’un niveau de pollution différent, mais à cause du fait que l’indice AQI traite bien plus « sévèrement » (ce en quoi il a d’ailleurs raison) les PM2.5 que les PM10.

Lire l’article du Lapin : > « Passy cool d’être au top ?!! À propos des mesures de PM2.5 dans la haute-vallée de l’Arve »

Attention, donc, à bien vérifier quels sont les polluants mesurés à telle ou telle station pour ne pas se lancer trop vite dans des comparaisons hasardeuses…

Des remarques, des questions ? Ecrivez au Lapin !